Que sont les huiles essentielles?

Définition

Notons que les huiles essentielles sont des  extraits de plantes aromatiques plus ou moins concentrés. Il s’agit de l’essence distillée de la plante. Par contre, pour les agrumes, les huiles essentielles sont nommées « essences« .

l'huile essentielles: qu'est ce que c'est et comment l'obtient-on?

Découvrez nos huiles

comment les obtient -on?

On obtient a plupart de ces huiles par distillation dans un alambic ( voire image). Dans un premier temps, on dépose les parties de fleurs à distiller dans l’alambic. Ensuite, on y ajoute de l’eau et on allume l’appareil. Ainsi, l’eau chauffée va provoquer de la vapeur. Puis les molécules des fleurs vont s’élever et passer dans le serpentin de l’alambic, entouré d’eau froide. En définitive, la condensation induit la séparation de l’eau ( au fond) et des huiles essentielles ( en surface).

Les essences, quand à elles sont obtenues par expression à froid à partir des zest et de l’écorce de  l’agrume.

Histoire

Les huiles essentielles avant J-c

Notons que des papyrus de l’Egypte ancienne ( 4500 av j-c) relatent  les premières utilisations de l’huile essentielle. Aussi, les égyptiens les appelaient  » plantes de vie« . De ce fait, elles étaient utiles en médecine, parfumeries, cosmétiques et embaumement. Mentionnons le fait que, religieusement, les huiles rapprochent les morts de l’au-delà. De plus, leur méthode de distillation était sommaire ( macération et essorage à la main). Enfin, on les appliquaient en baume ou en pommade ou par voie orale en tisane. Dans cet esprit,  La civilisation égyptienne a inspiré d’autres civilisation ( romains, grecs).

Aussi, au Moyen- Orient( 4000 ans av J-C), on les utilisait surtout pour la parfumerie jusqu’à ce que  la civilisation égyptienne influence le mouvement vers la médecine. De ce fait, on l’utilise désormais pour les problèmes cutanés. Outre cela, on les préparait par macération et fumigation dans les maisons. 

Puis, en Chine (2800 av J-C), on fait avancer les connaissances avec la parution d’un ouvrage sur les recettes à base d’huiles essentielles. En effet, il dénombre plus de 100 plantes utilisables en huiles. Plus tard, Confucius ( 551 à 479 av J-C), écrit un traité pour leur utilisation des  dans le domaines sexuel

Aussi, aux Amériques ( 1000 av J-C), les civilisations mayas, incas et aztèques implantent l’utilisation des plantes médicinales sur le sol américain. Il faut souligner qu’encore aujourd’hui, les tribus indiennes utilisent les plantes pour soigner de nombreux maux.

Puis, en Grèce ( 300 av J-C), c’est Alexandre le Grand qui les importe après sa conquête de l’Egypte et la découverte des bienfaits des plantes. Notons que la création du port d’Alexandrie permet un accès illimité aux plantes. Outre cela, Hippocrate écrit le livre des aphorismes listant 230 plantes et ses observations médicales. Egalement, Aristote en classifie 500 dans ses ouvrages et Théophraste rédige l’histoire des plantes.

Enfin, dans l’empire romain ( 150 avant J-C), on s’intéresse de plus en plus aux huiles essentielles dans le domaine de la parfumerie.

Les huiles essentielles après J-c

Notons qu’au moyen-âge, on considérait les plantes comme des produits maléfiques mais, génèrent un grand intérêt. Ainsi, Charlemagne rédige un guide de 88 végétaux nécessaires à la vie quotidienne. 

Il est vrai qu’à cette époque, les plantes sont réservées aux monastères et aux grandes maisons bourgeoises. Puis, l’intérêt pour les huiles essentielles reprend après les croisades, où la distillation devient courante. Ensuite, les huiles essentielles deviennent symbole de purification et sont la base de tous les remèdes. Notons que sous Philippe auguste, la parfumerie se sert beaucoup des huiles essentielles. De plus, Paracelse réinstaure le pouvoir des huiles essentielles en médecine.

D’autre part, à la renaissance, au Moyen-Orient, Avicenne, médecin et philosophe perse, fait avancer la distillation en inventant le serpentin( tuyau de refroidissement). Il est à noter qu’en Europe, les huiles essentielles sont très prisées à cette époque. Particulièrement en France, qui est une grande amatrice de parfums. Puis, c’est en Europe que l’on crée les premiers diffuseurs de forme sphérique( les pomanders), qui ont servi pour chasser la peste. Mentionnons qu’apres la révolution, la cour de Versailles diffusait des odeurs fortes dans les jardins et les parfums disparaissent. Cependant, après cette période, des odeurs plus légères étaient préférées et les parfums réapparaissent.

Enfin, au 20ème siècle, on redécouvre les huiles essentielles grâce à René-Maurice Gattefossé en 1910, qui se brûle lors de recherche dans son laboratoire.  La médecine traditionnelle ne l’aidant pas, il s’applique de l’huile essentielle de lavande sur les brûlures. Le résultat fut surprenant. Il étudie dés lors, les huiles essentielles et rédige « aromathérapie » en 1931. C’est lui qui invente le terme. Plusieurs personnes ont repris ses travaux et maintenant l’aromathérapie est très répandue dans le monde. 

Les familles biochimiques des huiles essentielles

Il faut souligner que les huiles essentielles sont regroupées en différentes familles biochimiques. Donc, cela leur confèrent différentes propriétés ( antalgiques, anti-inflammatoires..)


Précautions d’emploi.

D’abord, les huiles essentielles sont des produits très puissants à utiliser avec précautions

Il faut noter que beaucoup d’entre elles sont interdites pour les femmes enceintes et les enfants. De plus, il ne faut pas les mettre dans les yeux. Ensuite, un avis médical est nécessaire. Enfin, elles sont incompatibles avec certains traitement médicaux ou pathologies( asthme, épilepsie).

Dans un dernier temps, elles peuvent provoquer des allergies, des irritations cutanées, de la photosensibilisation. Puis,  elles peuvent être toxiques pour le foie, les reins et le cerveau et elles peuvent avoir un effet hormon-like. 

Vous pouvez aussi lire ma petite pharmacie

vous avez aimé cet article, suivez moi sur les réseaux sociaux






Cet article a 5 commentaires

Laisser un commentaire